Né à Lausanne en 1993, Sami Grar commence la musique à l'âge de 11 ans en intégrant un choeur d'enfants. La même année, il prendra ses premiers cours particuliers de guitare avec Christian Lambelet, leadeur du projet actuel « Lo Tian ».

 

En 2008, Sami est invité par l'artiste Mark Kelly à participer aux songwriters (Le Bout du Monde,Vevey), ce qui constitue sa première scène.

 

En 2011, Sami obtient le prix de musique au gymnase du Bugnon après avoir suivi le cour complémentaire de musique. Jusqu'à la fin de sa scolarité, Sami jouera dans plusieurs groupes de musiques (folk : « The Sailing Chips », reggae : « Bab Nayda ») en tant que chanteur-compositeur, guitariste et percussionniste. Lors de plusieurs voyages et séjours à l'étranger, Sami élargi ses racines musicales (musique orientale : Turquie, Grèce, folk/rock : UK, Irlande et hip-hop : France) et perfectionne la langue anglaise (6 mois à Manchester, 2014). Pendant ses études universitaires, Sami joue ses composition avec le groupe groove/funk : « Il Caso Nostro ». C'est aussi le temps de nombreuses coopérations avec d'autres artistes (« Les Fils du facteur », « Acratopège », « Los Lacrimógenos » ect).

 

Après l'obtention d'un bachelor en science politique à l'Unil en 2016, Sami décide de vivre de sa musique. Il donnera bientôt des cours particuliers de guitare en région lausannoise, en continuant de se produire avec un groupe de musique orientale (Alma Alani) mais surtout le projet solo Tschämi sole one man band commence à prendre de la vitesse avec plus d'une trentaine de dates en un an et dans plusieurs villes. Parallèlement, Sami intègre la compagnie Ljubav i pobuna avec laquelle il effectue plusieurs résidences et représentations sous la forme de comédie-musicale.

 

Lien

 

Photo ©Greg Narbel